232, 320 et 4807 !!!

 

Bonjour chers amis et partenaires.

 

Cela faisait trop longtemps que nous vous avions donné des nouvelles de notre voltigeur préféré, le Palois Eddy DUSSAU.

On ne peut pas dire qu il soit resté inactif depuis la fin de la saison dernière, c’est même le contraire comme en témoignent les trois chiffres en titre sur ce communiqué.

 

Fort heureusement ce n’est pas la température annoncée pour cet été !!!

C’est juste le programme de l’Aquitain pour cette année 2004...

 

Bien sûr le CAP 232 AEROSHELL de l’équipe Romeo Golf reste au centre des attentions d’Eddy, il sort tout juste de révision (toujours bichonné par les mécaniciens de Locavions Aéro Services) et a donc conservé le ‘peps’ que lui avaient offert les ateliers de France Aviation il y a deux ans.

Vous l’aurez tous compris, 4807 étant la hauteur du toit de l’Europe, Eddy va une nouvelle fois se battre pour essayer de gravir ce bien difficile sommet qu’est un titre de Champion d’Europe.

Il va partir la semaine prochaine pour la Lituanie avec ses collègues de l’équipe de France.

Le championnat d’Europe va se dérouler du 22 juillet au 1er août.

Nous ne manquerons pas de vous informer jour après jour des évolutions d’Eddy et des résultats de la compétition.

 

Une question reste en suspend, que vient faire 320 dans ce contexte ?

Ce n’est pas le nom de la dernière figure inventée par Eddy mais le nom du dernier avion que le Palois a pilote !

Nous avons surpris Eddy aux commandes d’un Airbus A 320 et ce dans le ciel palois !!!

Je vous rassure, Eddy n’avait pas emprunté cet avion dans le seul but de s’amuser, c’était dans le cadre de sa fin de formation pour l’obtention d’une qualification machine !

Mission réussie.

Eddy a donc brillamment obtenu une qualification Airbus A 320.

 

BRAVO

 

Laissons lui la parole :

« Bonjour, quel plaisir de vous retrouver, vous le savez donc maintenant, j’ai une ‘Qualif 320’ en poche, cela fait partie de mon plan de carrière et je suis très fier d’y être arrivé. Le chemin fut très long jusqu’ici, c’est presque gagné, il va encore falloir trouver une compagnie qui a besoin d’un jeune pilote et ce dans un contexte assez difficile où les pilotes expérimentés sont très nombreux sur le marché !

Ce fut un moment très intense pour moi que d’effectuer mes tours de piste ici même a Pau avec un Airbus A 320. L’aéroport Pau-Pyrénées a été le théâtre de mes débuts en aviation, premier baptême, cours de pilotages, premières figures de voltige, un titre de champion de France Inter acquis ici en 1999...

Tout repasse par ici, j’espère maintenant qu’un jour je viendrai m’y poser en tant que pilote de ligne avec des passagers à bord de l’avion que je piloterai.

Bien sûr, la voltige reste au centre de mes activités même si je n’ai pas pu m’entraîner comme je l’aurais souhaité. Il est vrai que cette formation m’a pris énormément de temps mais je compte sur mes acquis pour compenser ce léger manque et je dois dire que je me suis vite rassuré lors des stages ‘équipe de France’ car j’ai pu voir que mon niveau n’avait pas baissé...

A bientôt pour les premières news de Lituanie. »

 

Vivement que l’hélice du Cap 232 Aeroshell se mette à vibrer, la compétition nous manquait, et vous ?