Du très très bon Eddy

 

Samedi 31 juillet 2004

 

Voltige aérienne, communiqué numéro 7.

 

Bonjour chers amis et partenaires,

 

Ce deuxième Inconnu n’a pas apporté ce que nous souhaitions au pilote aquitain, les russes sont à nouveau sortis vainqueurs.

La domination des nouveaux Sukkhoi est aussi écrasante que celle de la Ferrari numéro 1 en F1…

Cependant, nous attendions le meilleur d’Eddy et nous l’avons eu !

Une fois de plus Coco était bleuffé !

« MA   GIS   TRAL… les trois quart du vol d’Eddy a été digne des plus grandes symphonies, la seule fausse note a été ce tonneau déclanché un peu dépassé. Ca fait vraiment plaisir de voir un vol pareil, il a enchaîné les deux Inconnus avec un niveau de pilotage vraiment très élevé, je trouve alors vraiment très regrettable que les juges sous notes les pilotes ‘CAP’, Eddy a sa place sur le podium. On va très rapidement essayer de trouver une solution car nous n’avons pas une seule médaille individuelle au général, fort heureusement Eddy décroche une médaille de bronze au premier Inconnu et les gars décrochent une belle médaille d’argent par équipe, ils ne l’ont pas volée celle-là !

On va plancher pour voir si on peut modifier notre approche de la voltige des années futures. »

 

Le pilote Aeroshell s’est battu comme un lion, il fait parti des rois de cette jungle où les combats sont féroces.

Son pilotage tout comme son mental n’ont flanchés, pourtant le pilote palois aurait pu désespérer à plusieurs reprises tellement les éléments ont été souvent contre lui. C’était une joie de le voir descendre de son CAP avec la satisfaction du travail bien fait.

Il ne lui reste plus qu’a s’illustrer dans le Libre Intégral pour qu’il soit enfin récompensé. Ce programme n’est pas intégré dans le classement et c’est donc un second titre de champion d’Europe qui est en jeu…

 

Laissons la parole à Eddy :

« Bonjour,

Je me suis encore régalé pendant ce deuxième Inconnu, c’est bel et bien ce que je préfère même si c’est ce qu’il y a de plus difficile à réaliser.

C’est très excitant de répéter encore et encore le vol au sol, de monter dans l’avion et de le réaliser directement devant les juges.

Que dire du classement, bien sur je suis déçus car je visais le podium général en individuel et la victoire avec l’équipe de France. Je me suis vraiment fait plaisir dans l’avion alors si les juges boudent mes vols et ceux des CAP, c’est frustrant mais au moins je n’ai rien à me reprocher. J’ai appris avec le temps et l’expérience a voler pour moi d’abord, ensuite si les juges me donnent des bonnes notes c’est la cerise sur le gâteau. Je cours toujours après un titre majeur, peut être qu’un jour je l’obtiendrai, je ne me rends pas, ce n’est pas dans ma nature.

L’équipe de France est quand même médaillée d’argent, ce n’est pas rien, elle récompense nos efforts et garde intacte notre motivation. Avec Coco et tout le staff nous allons nous réunir afin d’affiner notre préparation, nous pensons déjà aux prochains championnats du Monde qui auront lieu l’an prochain à Burgos en Espagne.

Mais avant il y a le Libre Intégral de demain, je vous promets de faire le maximum… »

 

Eddy, nous te souhaitons bonne chance pour cette dernière épreuve. Le CAP 232 va briller de milles feux pendant les ruades et autres vrilles tranche.

Bravo pour la médaille de bronze du premier Inconnu et cette médaille d’argent acquise avec tes copains de l’équipe de France.

 

A demain.

 

Aérostyl

 

 

Retrouvez Eddy et les dernières news  sur www.aerostyl.asso.net